samedi 20 septembre 2008

Joe Lewis (1ère partie) Karate traditionnel et pro.

Introduction :

Si l'objet de cet article est Joe Lewis, la problématique concernera tant son rôle de créateur des combats de karaté au KO, que sa carrière exacte. En effet, ses affirmations ne semblent pas toujours correspondre aux données retrouvées, principalement quant au nombre de combats disputés et remportés.


Cet article est basé sur le livre de Joe Lewis "Joe Lewis and his American Karate Systems"[1], les diverses sources disponibles sur Internet, divers journaux de l'époque, ainsi que les livres d'Al Weiss "The Official History of Karate in America" et "The Original Martial Arts Encyclopedia" de John Corcoran, et ceux de Chuck Norris et Bill Wallace. Malheureusement, la possibilité de vérification des données est très limitée, si ce n'est par comparaison simple. Relevons une fois de plus le site internet Usadojo.com et son excellent article sur l'histoire du Karaté aux USA.[2]

Joe Lewis est né le 7 mars 1944 aux USA. Certaines sources le citent à 6ft.2inch. et 210 lbs, soit environ 187 cm et 92 kg. Il est à relever que les images le présentant avec ses adversaires semblent plutôt démontrer qu'il mesure environ 180 cm.

Karaté traditionnel :

Joe Lewis obtient sa ceinture noire de Karaté en près de 7 mois (style Shorin-Ryu), en s'entraînant à Okinawa et au Vietnam, où il est engagé comme Marines. Il participe même aux championnats d'Okinawa de 1964, après seulement trois mois d'entraînement. Il est disqualifié durant le match pour la première place des ceintures marron et remporte finalement la troisième place.

1966 :

07.05.1966. Joe Lewis revient aux USA et remporte le premier tournoi auquel il participe, soit les "US Nationals" organisés par Rhee. Lewis ne pratique le Karaté que depuis 22 mois. Il utilise principalement son coup de pied gauche, donné de côté et gagne en finales contre LaPuppet, 2 touches à 0. Il bat ses 7 adversaires, avant de remporter également le concours de Kata et le titre de Grand Champion (toutes catégories).

Il sied de préciser qu'à cette époque, aux USA, les titres étaient décernés par les organisateurs des tournois, avec un manque évident d'une fédération efficace gérant les activités de ce sport. Il est donc fort difficile d'énumérer avec précision les résultats de l'époque. L'histoire de ces tournois fait l'objet d'un article (Tournois et Promoteurs).

Le 31.07.1966, toujours dans les Marines, Joe Lewis perd contre Allen Steen en finales des poids lourds lors des "Internationals Karate Championships" de Long Beach, extrait du match http://www.youtube.com/watch?v=AAP4Y987Ibo. Steen bat également Chuck Norris lors de ce même tournoi, pour le Grand-Champion.

Il remporte encore le titre du World Karate Championships, version de Chicago et le Northwest Karate Championships à Tacoma/Washington, le 29.10.1966.

1967 :

Le 19.05.1967, au California State Karate Championship, Joe Lewis est blessé à une jambe lors de la finale des poids lourds. Il perd aux points contre Ralph Castellanos, du Kenpo, après être souvent tombé au tapis à cause de sa blessure. Le journal Black-Belt de juillet 1967 mentionne que la décision des juges est tout d'abord un match nul et que le résultat final est très discutable.

Le 24.06.1967, au tournoi de Henry Cho au Madison Square Garden, Frank Hargrove rencontre Joe Lewis en finales. Au début, Hargrove domine son adversaire. Deux coups de pieds de côté de Lewis touchent Hargrove et Lewis remporte le combat.

1er combat avec Chuck Norris. Black-Belt juin 1967. Au début de l'année 1967, lors du "Tournament of Champions", disputé au Madison Square Garden, et organisé par Henry Cho, Chuck Norris bat Leon Wallace, 42 ans, après l'avoir projeté avec une technique de judo, ippon seoi-nage. Norris perd un de ses matches, face à Bob Engle.

Chuck Norris rencontre Joe Lewis. Lewis sort du tapis et reveint sans garde. Chuck Norris le touche alors avec un coup de pied retourné et gagne le match. Chuck Norris gagne contre Skipper Mullins. Lewis gagne contre Julia LaSalle, Skipper Mullins et Bob Engle. Chuck Norris remporte ainsi le Grand-Champion, en ayant gagné 4 matchs pour une défaite, tout comme Joe Lewis.

Washington, au Jhoon Rhee National, Lewis a battu Mitchell Bobrow, alors âgé de 16 ans et John Wooley, en finales.

2ème combat avec Chuck-Norris. Au début 1967, Norris bat à nouveau Lewis pour le All American Karaté Championship à New-York. En finale du Grand Champion, Norris touche Lewis avec un coup de pied de côté. Il s'agit du seul coup pris en compte par les arbitres (Black-Belt octobre 1967).

En 1967, au Pacific Coast Invitational Karate Tourney, Joe Lewis élimine Daryle Kelbar. Le poids léger Ron Marchini bat Lewis avec un coup de pied arrière, après avoir bloqué un coup de pied de côté. Pour la seconde place, Ralph Castallanos bat Joe Lewis par deux coups de poing au corps, dont l'un lors d'un coup de pied de côté de son adversaire. Marchini remporte le titre et Lewis finit 3ème. (Journal Black-Belt novembre 1967)

3ème combat avec Chuck-Norris. 29.30.06.1967. Tiré de Black-Belt nov. 1967. Aux Internationals, Chuck Norris bat tout d'abord Victor Moore par 2 à 1. Il bat encore Arnold Urquidez pour la finale des moyens. Joe Lewis bat George Castellanos par 2 à 1 et Jim Harrison, par 2 à 1 également. Pour la finale des lourds, Lewis bat Robert Noel, encore par 2 à 1.

Pour le Grand Champion, Norris bat Steve Sanders par 2 à 1 et Lewis bat Allen Steen, par deux side-kicks. Norris a déjà battu deux fois Lewis en 1967, en restant devant lui, avant de bouger pour contrôler ses jambes. Norris décide cette fois-ci de bouger et d'attendre pour contrer Lewis. Norris gagne tout d'abord un point par un coup du bras arrière. Lewis attaque avec un side-kick et Norris l'évite avant de revenir avec un coup de poing retourné. Norris gagne le combat. A ce moment, Chuck Norris mène par 3 victoires à 0, contre Joe Lewis.

Chuck Norris, gauche, bat Joe Lewis aux Internationals de 1967

1968 :

4ème combat avec Chuck-Norris. Joe Lewis prend sa revanche, avec une victoire obtenue contre Chuck Norris, par un coup de poing porté au plexus de son adversaire, lors du Championnat des USA organisé par Allan Steen, à Dallas.

Karaté professionnel :

Le Karaté professionnel est apparu en 1967. Les coups sont portés, mais sans protection. De plus, les compétiteurs peuvent être payés. Il faut préciser que l'organisation des rencontres n'est pas régie par une quelconque fédération, de manière fixe. Les combattants ne se privent pas de tirer tant en Karaté traditionnel que professionnel. Pour le reste de l'article, les tournois de karate pro seront mentionnés comme tel.

Karate Pro. East-Coast vs West-Coast. Le 04.02.1968, au Manhattan Center de New-York, lors d'un tournoi organisé par Aaron Banks, l'équipe de la côte Est bat l'équipe de la côte Ouest. L'équipe gagnante, coachée par Ed Parker, est représentée par Joe Lewis, Steve Sanders, Chuck Norris, et Jerry Taylor. L'équipe de l'Est, coachée par Bank, est représentée par Thomas LaPuppet, Joe Hayes, Kazuyoshi Tanaka et Louis Delgado. 3'800 spectateur sont présents au Manhattan Center. Joe Lewis gagne contre La Puppet avec un coup de pied latéral final et contre Louis Delgado. Lors de la même rencontre, Delgado bat Norris, Jerry Taylor bat Joseph Hayes, Norris bat LaPuppet, Tanaka bat Sanders, et Taylor bat Tanaka. Il pourrait s'agir de Karaté traditionnel.

En février 1968, le premier championnat "World Professional Karate Championships" (WPKC), est organisé par Jim Harrison, à Kansas City, deux jours après le Allen Steen's U.S. Championships de Dallas. Seulement six participants sont présents, soit Joe Lewis, Bob Wall, Skipper Mullins, J. Pat Burleson, David Moon, et Fred Wren. Il s'agit de combats avec contact, sans protection. Plusieurs combattants sont blessés ou doivent abandonner. Lewis gagne le titre et reçoit la somme d'un dollar. Il bat Fred Wren et David Moon.

Le 25.05.1968, aux Nationals, Joe Lewis bat Mitchell Bobrow et au Global Tae Gyun Championships, Mitchell Bobrow prend sa revanche, la même année.

En 1968, au Tacoma First Annual Tournament of Champions, Joe Lewis bat Paul Pelela, lors des demi-finales des poids lourds. Lewis avait perdu contre Pelela perdu quelques mois auparavant. Lewis bat aussi Jim Harrison aux points. Lewis bat Artis Simmons pour le titre de Grand Champion. Black-Belt octobre 1968.

En 1968, à Sacramento/Californie, un tournoi a lieu entre une équipe de Corée et les USA. Joe Lewis et Ron Marchini font partie de l'équipe américaine. Lewis bat Ju Hum Kim, après un match violent et peu correct. Marchini rencontre également Ju Hum Kim et gagne aussi, après un match sanglant pour la face de l'américain. Lewis rencontre Byung (Byong) Yu, le Capitaine de l'équipe coréenne et semble avoir gagné. Les USA gagnent par 8 victoires à 7 (Black Belt novembre 1968).

En 1968, à Philadelphie, Mitchell Bobrow, 17 ans, a battu Joe Lewis, lors du Tae Gyun Tourney. Joe Lewis aurait été gagnant à la fin du match, mais une période supplémentaire a été décidée, au cours de laquelle Mitchell Bobrow bat son adversaire. Bobrow perdra en finales face à Dutcher (Black Belt janvier 1969).

Karate pro. 13.07.1968, Orient vs US tournament, organisé à New-York par Aaron Banks. Norris, Lewis, Stone and LaPuppet sont présents, gagnant 4 des 6 combats. Lewis perd son match contre N. Tanaka, pratiquant le Shotokan et habitant aux USA. Lewis est pénalisé pour des coups violents interdits et a un mauvais comportement sur les tatamis, selon les sources de l'époque, soit "Black Belt dec 1968". Dans le même tournoi, Joe Hayes bat Bob Chin, pratiquant le kung-fu. Dwight "Hawk" Frazier bat Shoen, style Bando. Shigeru Numano, style Gensei-Ryu, bat Luis Delgado. Ron Marchini bat Hoy Lee, style Bando. Chuck Norris bat Theodore Wong, Shotokan. L'US team bat l'Orient. Le public a une mauvaise attitude envers l'équipe de l'Orient.

Les 03/04.08.1968, aux Internationals, Joe Lewis est disqualifié pour avoir blessé son adversaire.

Karate Pro. 26.08.1968, Joe Lewis participe aux World's Fair Karate Championships, à San Antonio/Texas. Ce tournoi est organisé par Robert Trias. Le gagnant remporte une prime de 500 USD et 250 pour le second. Entre autres, Bob Wall, Jim Harrison, Fred Wren, Parker Shelton et Dirk Mossig sont présents. Joe Lewis bat tout d'abord George Smith. Victor Moore touche Lewis avec un shuto. Lewis touche Moore avec un coup de poing retourné. Moore remporte le combat avec une droite suivie d'un crochet.

Karate pro. Toujours en 1968, le Pro Tournament de Dallas se déroule devant 850 spectateurs. En poids lourds, Joe Lewis bat Larry Whitner. Par la suite, il rencontre Phil Ola. Un temps supplémentaire avec mort subite est décidé et Joe Lewis remporte le combat et USD 500.--. Pour le Grand Championships, Lewis rencontre Mullins en 3 x 2 minutes. Lewis gagne par 3-0 et remporte une prime de USD 500.-- .

Karate pro. 23/24.11.1968. World Professional Karate Championship. Les informations qui suivent sont tirées du journal Black-Belt de mai 1969. Le meeting de Karate professionnel est organisé par Aaron Banks. Il se déroule au Waldorf-Astoria Hotel de New-York. Les combats sont découpés en round, éventuellement 3.

David Moon, du Texas, bat le Canadien Wally Slocki, par 39 à 38. Kazuyoshi Tanaka, du Japon, rencontre Skipper Mullins, pour le titre mondial des légers. Skipper Mullins domine le Japonais et gagne par 91 à 66.

Chuck Norris veut se venger, face à Louis Delgado, de sa défaite encaissée l'année d'avant, lors de la rencontre entre la West-Coast et l'East-Coast. Delgado est plus jeune de 10 ans que son adversaire. Norris envoie Delgado au tapis, avec un coup de poing, au 1er round. Au deuxième round, Delgado envoie à son tour son opposant au tapis, avec un coup de pied dans la bouche. Le combat reprend de manière acharnée et à la fin, Chuck Norris gagne par 101 à 93. Selon d'autres versions, Delgado aurait souffert d'un bras cassé.

Mike Stone domine largement Bob Taiani, alias Tara Takayuki. A un certain moment, le médecin constate que Mike Stone s'est cassé la cheville. Malgré cela, la joute reprend et Stone gagne par 93 à 70.

Joe Lewis, présenté comme le Bad-Boy du Karate par le journal Black-Belt, rencontre Victor Moore. Les deux combattants, habillés en noir, utilisent de nombreux coups de pied. Joe Lewis est blessé à l'oeil. A la fin, la foule applaudit les combattants et Lewis gagne par 84 à 66. Chaque vainqueur aurait gagné USD 600.--. Seul Chuck Norris aurait défendu son titre l'année suivante, contre un adversaire inconnu.

Victor Moore vs Joe Lewis

Victor Moore (gauche) perd contre Joe Lewis

Il est à noter qu'à une seule reprise, dans cet article, le nom de "World Championships" est utilisé, et il concerne uniquement le combat de Tanaka contre Mullins. La question se pose donc de savoir à partir de quand ce tournoi est devenu un Championnat du Monde pour tous les participants, comme semble le montrer les diverses inscriptions actuelles dans les palmarès. Dans les calendriers du journal Black-Belt de septembre et octobre 1969, ce tournoi s'appelle 1st professional Karate Matches, pour changer de nom le mois suivant.

1969 :

Karate pro. 10.05.1969, aux National Karate Championships organisés par Jhoon Rhee à Washington, Lewis bat tout d'abord George Thanos, 17 ans, puis Hargrove, avant de rencontrer Biley Hawkins en demi-finales. En finales des poids lourds, Joe Lewis bat Robert Fowler. Pour le Grand Championships, Joe Lewis bat Bill Keefer, en 4 rounds de 2 minutes, en utilisant de nombreux side-kicks (Black Belt sept. 1969).

En 1969, éventuellement aux Internationals, Joe Lewis bat Steve Sanders (Karate Illustrated de sept. 1974 parle d'une telle rencontre en 1971 ?). Il semblerait que Sanders aurait été volé par les juges qui refusaient de prendre en compte les points qu'il marquait. Sanders, par la suite devenu Sijo Steve Muhammad, créa la BKF (Black Karate Federation), afin de défendre ses pratiquants de couleur. Ce fait est à mettre en relation avec les tensions raciales de l'époque aux USA, plus particulièrement dans le sport (cf. Muhammad Ali ou les athlètes noirs américains aux JO de Mexico).

En 1969, aux USKA Grand Nationals de Kansas City, Joe Lewis bat Dirk Mosig puis Vic Moore. Le combat dégénère en bagarre et l'arbitre et d'autres combattants doivent séparer les deux protagonistes. L'arbitre est changé. Joe Lewis gagne le combat. Il bat encore Artis Simmons pour le titre de Grand Champion.

1970 :

Karate Pro. Le match de kick-boxing entre Joe Lewis et Greg Baines, dont nous parlons plus bas, a lieu le 17 janvier 1970, à Los Angeles, durant les 1st USA pro Team Karate Championships. L'équipe de la côte Ouest, composée de Lewis, Mike Stone, Bob Wall, Chuck Norris et Skipper Mullins, remporte la compétition. Joe Lewis bat Chuck Lovins (Chuck Lemmon ?) en traditionnel, avant son match au KO, contre Greg Baines. Toujours en traditionnel, Chuck Norris bat Al Dacascos lors du dernier match de sa carrière, Skipper Mullins bat Walter Mattson et Bob Wall perd contre Billy Watson.

Karate pro. 1970, à la bataille d'Atlanta, Joe Lewis bat Mitchell Bobrow, pour le titre des poids lourds et Joe Hayes pour le Grand Champion. Les gains de Lewis s'élèvent à $ 1'000.--.

1er combat contre Bill Wallace. Lors du United States Karate Association Grand Nationals, des 6 et 7 juin 1970, à Anderson/Indiana, Joe Lewis, qui défend son titre de 1968 et 1969, bat tout d'abord Victor Moore. Par la suite, Joe Lewis perd contre Bill Wallace. Ils n'avaient encore jamais combattu ensemble. Les deux combattants se méfient durant le premier round. A la fin des 3 rounds, un temps supplémentaire est décidé. Wallace remporte le combat, par un coup de poing retourné.

Bill Wallace vs Joe Lewis 1970, Black-Belt décembre 1970

Lors du Southwest US Open de 1970 à Atlanta, Joe Lewis bat Gaylord Cleveland.

Le 1er et le 2 août 1970, Joe Lewis bat Byong Yu pour le Grand Championship du 7th Annual Internationals de Long Beach d'Ed Parker. Le mauvais comportement de Byong Yu lui coûte un point.

En 1970 et 1971, Joe Lewis va disputer divers combats de kick-boxing (voir article séparé).

1971 :

Joe Lewis gagne éventuellement les Internationals d'Ed Parker, en battant Steve Sanders en finales du Grand Champion. Nous n'avons pas les détails de ce tournoi.

Joe Lewis perd contre John Natividad par 2-1,au All Star Black Belt Team, selon Black-Belt d'octobre 1972.

1972 :

Joe Lewis perd le titre aux Internationals de Long Beach, organisés par Ed Parker en 1972, face à Darnell Garcia, par 2 à 3, après avoir encaissé une pénalité pour contact. Auparavant, Lewis a battu Tom Kelly par 2 à 0.

2ème combat contre Bill Wallace. En 1972, il perd face à Bill Wallace, pour le USKA Grand-Champion, lors des temps supplémentaires. Auparavant, Joe Lewis a battu Dennis Gotcher et Jerry Pidddington, en poids lourds.

2ème combat contre Bill Wallace

Come-Back en 1974 :

Le come-back de Joe Lewis, après une année 1973 sans combat connu, doit être compris comme un ensemble de karaté traditionnel et professionnel.

Au début de l'année 1974, au Florida State Championships, Joe Lewis participe à une exhibition de combat full-contact avec des protections aux poings et aux pieds, contre Herbie Thompson. Ce dernier abandonne la démonstration avant la fin des 5 minutes prévues.

Au tout début du mois de mai 1974, Joe Lewis perd contre Charles Curry, à New-York, au Hidy Ochiai's National Karate Classic. Charles Curry perd contre Everett Eddy et ce dernier gagne le Grand Championship.

Ce paragraphe est basé sur le numéro de septembre 1974, de Karate Illustrated. Le 11 et 12 mai 1974, Joe Lewis participe à un tournoi organisé par Eugene Forte, fondateur du Pro/Am World Association of Karate, ou PAWAK. USD 10'000.-- et une Lincoln Continental neuve sont promis au vainqueur, ce qui fait de ce tournoi le plus rémunérateur de l'histoire.

Joe Lewis bat Harvey 2-1, Smiley Urquidez 3-0, Benny Urquidez 4-1, puis Cecil Peoples par 2 à 1. En finales, il rencontre le vétéran Steve Sanders, qu'il avait déjà battu en 1971, aux Internationals. A la fin du temps prévu, les combattants sont 1 à 1. A la fin du temps supplémentaire, Lewis gagne par 4 à 3.

Lors de ce tournoi fort mal organisé, les combattants ont constaté que leurs chèques étaient postdatés et que la voiture avait été reprise par son vendeur, Forte ne l'ayant pas payée. Deux semaines plus tard, les combattants ont appris que les chèques n'étaient pas couverts.

Joe Lewis vs Steve Sanders, Pro/Am, 1974.

Les deux tournois précédents ont été une remise en selle pour préparer le voyage en Europe cité plus bas, qui lui même préfigure le premier tournoi de full-contact, en septembre 1974 (voir plus bas).

Karate pro. Le 17 mai 1974, à Berlin, se tient le premier championnat d'Europe de Karate Professionnel. Divers combattants européens sont sélectionnés pour Los-Angeles. A la fin de la journée, des combats opposent les Européens aux Américains. Joe Lewis bat Budimir Vejnovic par 5/0, gagnant européen des mi-lourds.

Ed Daniel, adversaire de Joe Lewis en kick-boxing en 1970, parle d'un combat de karaté entre ces deux combattants, le 19.07.1974, au Karate Olympics à Houston. Joe Lewis a gagné ce combat lors des éliminatoires. Il a encore battu Jim Butin pour le titre des lourds. Les combattants portaient des protections Safe-T. Merci à Ian McGeachy et Steve Van Dien pour ces renseignements.

Karate pro. Le 27.07.1974, Joe Lewis perd contre Everett Eddy par 4-6, au Top Ten Nationals Professional Karate.

Lewis a gagné 30 titres majeurs lors de sa carrière. Il est le seul à avoir remporté 4 titres de Grand Champion aux U.S. National Karate Championships (1966-69) et 3 titres de Grand Champion aux Internationals Karate Championships (1969-71).

Voici des extraits de ses combats : http://www.youtube.com/watch?v=j1ozpqOUyBU

Conclusions :

De nombreuses vidéos des combats de Joe Lewis sont disponibles sur Internet. De plus, une vidéo est vendue, Joe Lewis American Fighting Legend[3], avec des très courts extraits de ses combats. En Karaté traditionnel, il combat de manière statique, avec une garde basse et un coup de pied de côté.

L'iconographie du karatéka est importante. Par contre, aucun site ne donne une liste exhaustive de ses combats.

Le site personnel de Joe Lewis, tout à sa gloire personnelle, dresse un tableau laudatif de sa carrière, qui exclut toute objectivité[4]. Ce site précise que Joe Lewis détient une ceinture noire 10ème dan et a inventé un style de combat nommé Joe Lewis Fighting System. Joe Lewis se cite comme "le meilleur karatéka de tous les temps", titre qui lui aurait été décerné par Bruce Lee ou d'autres, selon les versions ?.

Le Palmarès :

Il est très difficile d'établir avec certitude un palmarès pour Joe Lewis. Selon les divers éléments retrouvés, les combats suivants peuvent être mentionnés :

1966 US NAT BLACK BELT CHAMPIONSHIP JOHN RHEE
Lewis gagne le tournoi et les katas
31.07.1966 INTERNATIONALS KARATE CHAMPIONSHIP ED PARKER
Lewis perd contre Allen Steen

1967 HENRI CHO'S TOURNAMENT OF CHAMPIONS
Chuck Norris bat Joe Lewis pour le Grand Champion
1967 ALL AMERICAN KARATE CHAMPIONSHIPS NY
Chuck-Norris bat Joe Lewis pour le Grand Champion
1967 US NAT BLACK BELT CHAMPIONSHIP JOHN RHEE WASHINGTON
Lewis bat John Wooley et Mitchell Bobrow
19.05.1967 CALIFORNIA STATE KARATE CHAMPIONSHIPS
Lewis perd contre Ralph Castellanos en finales des lourds
24.06.1967 HENRY CHO TOURNAMENT
Joe Lewis bat Frank Hargrove
29/30.06.1967 INTERNATIONALS
Chuck Norris bat Joe Lewis
1967 PACIFIC COAST INVITATIONAL KARATE TOURNEY
Lewis perd contre Ron Marchini et Ralph Castallanos. Lewis finit 3ème

1968 US CHAMPIONSHIPS BY ALLAN STEEN, DALLAS
Lewis bat Chuck Norris
04.02.1968 EAST-COAST vs WEST-COAST
Joe Lewis bat La Puppet et Louis Delgado
Février 1968 WORLD PROFESSIONAL KARATE CHAMPIONSHIPS KANSAS
Joe Lewis bat Fred Wren et David Moon
25.05.1968 NATIONALS
Joe Lewis bat Mitchell Bobrow
1968 TACOMA FIRST ANNUAL TOURNAMENT OF CHAMPIONS
Lewis bat Artis Simmons
1968 COREE vs USA
Joe Lewis bat Ju Hum Kim
1968 TAE GYUN TOURNEY
Joe Lewis perd contre Mitchell Bobrow
13.07.1968 ORIENT vs US
Joe Lewis perd contre N. Tanaka
03/04.1968 INTERNATIONALS ED PARKER
Joe Lewis est disqualifié.
26.08.1968 WORLD'S FAIR KARATE CHAMPIONSHIPS
Joe Lewis perd contre Victor Moore
1968 PRO TOURNAMENT, DALLAS
Joe Lewis bat Mullins
23/24.11.1968 WORLD PROFESSIONAL KARATE CHAMPIONSHIP NY
Joe Lewis bat Victor Moore

1969 LONG BEACH INTERNATIONALS ED PARKER
Lewis gagne le tournoi
1969 KANSAS CITY USKA GRAND NATIONALS
Lewis bat Vic Moore et Artis Simmons pour le Grand Champion

17.01.1970 1st USA PRO TEAM KARATE CHAMPIONSHIPS
Joe Lewis bat Chuck Lovins
1970 : BATTLE OF ATLANTA
Lewis gagne contre Mitchell Bobrow en poids lourds
Lewis gagne contre Joe Hayes en Grand Champion
1970 HENRI CHO'S TOURNAMENT N.Y.
Lewis gagne contre Frank Hargrove
1970 JOHN RHEE NATIONAL
Lewis gagne contre Frank Hargrove
1970 US NATIONALS WASHINGTON/DC
Lewis combat contre Joe Hayes
01/02.08.1970 7th ANNUAL INTERNATIONALS LONG BEACH d'Ed Parker
Lewis bat Byong Yu pour le Grand Champion.
1970 ATLANTA SOUTHWEST US OPEN
Lewis bat Gaylord Cleveland
06./07.06.1970 USKA GRAND NATIONALS
Lewis bat Victor Moore mais perd contre Bill Wallace pour le Grand Champion

1971 LONG BEACH INTERNATIONALS ED PARKER
Lewis gagne éventuellement contre Steve Sanders en finale du Grand-Champion
1971 ALL STAR BLACK BELT TEAM
Joe Lewis perd éventuellement contre John Natividad par 2-1

1972 GRAND CHAMPIONSHIP ED PARKER LONG BEACH
Lewis perd contre Darnell Garcia
1972 USKA GRAND CHAMPION
Lewis perd contre Bill Wallace

mai 1974 HIDY OCHIAI'S NATIONAL KARATE CLASSIC, NY.
Lewis perd contre Charles Curry
11/12.05.1974 PRO/AM WORLD ASSOCIATION OF KARATE, PAWAK
Lewis gagne contre Steve Sanders
17 mai 1974 : PROFESSIONAL KARATE (USA vs EUROPE), BERLIN
Lewis bat Budimir Vejnovic par 5/0
19.07.1974 KARATE OLYMPICS, HOUSTON
Lewis bat Ed Daniel et Jim Butin
27.07.1974 TOP TEN NATIONALS PROFESSIONAL KARATE
Joe Lewis perd contre Everett Eddy 4-6

Suite de l'article, concernant Joe Lewis et le full-contact :

[1] Joe Lewis and his American Karate Systems , Joe Lewis, Jerry Beasley, Paladin Press, 1998
[2] http://www.usadojo.com/articles/history-karate-america.htm
[3] Joe Lewis American Fighting Legend, DVD, 2006, Masters Martial Arts
[4] http://www.joelewisfightingsystems.com/

1 commentaire:

DGEGE ELVIS a dit…

une pensée Shotokanienne pour le grand Maîte " ROMEU " de la ville de TOULOUSE dans la Haute Garonne 31000 en FRANCE,professeur au combien efficace dans le club " LE BUDOKAN " 06 Rue de l'Orient, mais malheureusement contre le " FULL ", il est resté fidèle jusqu'à la fin au Karaté traditionnel.Une pensée aussi à Roland Gaillac et son cousin Joel Massarin sans qui je n'aurais pas connu ces nobles Arts que sont le KARATE SHOTOKAN et le FULL CONTACT